Les raisons de porter des équipements individuels

Les équipements de protection individuelle ou EPI sont indispensables dans plusieurs secteurs professionnels. Ils sont requis dans le domaine de la chimie, de la mécanique industrielle, de la physique des rayonnements, du BTP et des exploitations forestières, entre autres. Ils complètent les mesures de prévention des risques prises pour assurer la sécurité des travailleurs.

Quelles sont les différentes catégories d’EPI ?

Les équipements de protection individuelle se classent en trois catégories. La première regroupe les matériels utilisés pour réduire les risques mineurs. On distingue entre autres les casques anti-heurts, les lunettes de protection, les gants anti-abrasion et les tabliers. Ils sont destinés à protéger le travailleur des faibles chocs et des vibrations sans danger considérable. La deuxième catégorie rassemble les équipements de sécurité contre les risques susceptibles de provoquer des lésions irréversibles. On retrouve notamment des casques, des masques et des visières, ainsi que des bouchons d’oreilles. Les gants anti-coupures et les chaussures de sécurité appartiennent également à la catégorie II.

La catégorie III concerne les EPI qui sont destinés à protéger des risques graves et mortels. Ces matériels sont soumis à des contrôles stricts pour s’assurer de leur qualité de fabrication et du respect de procédure. Les examens sont réalisés par des organismes habiletés. Les vérifications se déroulent chaque année. On classe notamment les protections contre les chutes de hauteur dans cette troisième catégorie. Entre autres, les harnais de sécurité, les anti-chutes, les cordes et les mousquetons figurent parmi ces EPI. Ces derniers comprennent également les casques auditifs, les appareils de protection respiratoire et les vêtements de sécurité comme la combinaison de protection chimique.

Comment choisir ses EPI ?

Il est dans l’obligation de l’employeur d’évaluer les risques auxquels sont soumis ses salariés. Il doit ajuster les spécificités techniques des EPI aux caractéristiques de l’activité, à la durée d’exposition et à la gravité du danger. Il est possible de solliciter les avis des professionnels de santé concernant les types d’EPI à adopter. Ils peuvent conseiller sur les EPI adéquats aux contraintes dans le milieu de travail. Plusieurs métiers sont régis par des réglementations spécifiques relatives aux EPI. Ces derniers sont notamment conformes aux normes CE, accompagnés ou non d’attestation de qualité en production, ou de l’auto-attestation.

La nature des risques ne constitue pas l’unique critère de choix des EPI. On doit également considérer l’ergonomie et la performance. Il convient d’opter pour les équipements pouvant allier la résistance et le confort à l’utilisation. Par ailleurs, il est conseillé de privilégier les EPI durables. Ainsi, on peut éviter de consacrer un budget onéreux pour l’acquisition de nouveaux équipements. ll y aura également moins de risques de blessures si on opte pour des EPI de bonne qualité. Pour s’en assurer, il faut se renseigner sur les matières qui les constituent et les niveaux de tolérance indiqués sur leurs étiquettes. Il est recommandé de se procurer des équipements authentiques, afin de garantir de leur conformité aux normes en vigueur. Il faut notamment commander sur une boutique spécialisée à l’exemple de chausspro.com.