Prêt d’amélioration de l’habitat, pour qui et pour quoi ?

Pour certaines personnes,  retaper son foyer s’avère être une tâche onéreuse. Pour cette raison, l’Etat met à disposition un prêt d’accession sociale pour les personnes à faible revenu mensuel. Une autre forme de « prêt travaux » est proposée par la CAF dite la caisse d’allocation familiales : le prêt d’amélioration de l’habitat.

Prêt amélioration habitat : kesako ?

Sous l’abréviation de « PAF », le prêt d’amélioration de l’habitat consiste à financer la réparation ou la transformation d’une habitation principale. Cette formule de prêt destinée aux travaux de rénovation peut être requise par l’emprunteur lui-même, une société, qu’il soit propriétaire ou locataire d’un appartement. L’emprunteur a la possible de faire un « prêt travaux » CAF, peu importe son statut familial et ses sources de revenus. Il est à noter que l’emprunteur doit délivrer une photocopie du permis de construire si les travaux réalisés en requièrent un.

Comment obtenir le « prêt travaux » de CAF ?

Il faut noter que le prêt travaux de CAF est valable pour les personnes qui bénéficient de prestations familiales, en fonction du type et de la valeur des travaux. Par ailleurs, le prêt d’amélioration de l’habitat est particulièrement destiné aux personnes qui détiennent au moins une prestation familiale à savoir la prime à la naissance,  un complément familial, une allocation journalière de présence parentale et bien d’autres. Cependant, les personne ne recevant que l’allocation aux adultes handicapés, l’aide personnalisée au logement et l’allocation de logement versée aux personnes sans enfant, auprès de la CAF ne peuvent pas octroyer le « prêt travaux ».

Quels types de travaux peuvent être financés par le CAF ?

Les travaux concernent entre autre la réparation de la maison, l’assainissement, l’amélioration du chauffage ou sanitaire, l’agrandissement ou de division et l’isolation thermique. Les travaux d’entretien sur la finition d’une maison neuve ou  les travaux qui sont considérés comme « luxueux » ne seront pas financés par le PAF.

Concernant les conditions de remboursement du prêt d’amélioration de l’habitat, le montant du prêt peut aller jusqu’à 80% des charges liées à ces travaux, plafonné à 1067,14 euros. Le taux d’intérêt est évalué à 1%, le remboursement peut aller jusqu’à 36 mois. La moitié du prêt est versé à la signature, incluant des devis des entreprises ou fournisseurs de matériaux, et le reste à la finition des travaux sur présentation des factures.