L’entretien de la chaudière, une obligation légale !

Qu’elle soit en fioul, gaz, ou encore charbon, la plupart des chaudières doivent faire l’objet d’un entretien annuel réglementaire. Découvrez davantage sur cette réglementation dans cet article !

La chaudière est devenue un élément de plus en plus indispensable au confort de notre vie. Son rôle est de générer de l’eau chaude pour la redistribuer dans le réseau de chauffage via les radiateurs et les canalisations pour réchauffer la maison mais aussi de produire de l’eau chaude sanitaire. La combustion s’effectue en utilisant un combustible écologique ou fossile du type fioul, gaz, bois, charbon, granulés, etc. Cependant un entretien chaudière doit être réalisé tous les ans par un professionnel, dès lors qu’un bâtiment est équipé d’une chaudière dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW. L’entretien est à la charge de l’occupant, c’est-à-dire du locataire lorsque le logement est loué et évidemment du propriétaire s’il est occupant.

Pourquoi entretenir sa chaudière chaque année ?


L’entretien annuel de votre chaudière permet d’assurer la sécurité de votre foyer en vérifiant le bon fonctionnement de cet équipement central de votre habitation. Cela maintiendra voire améliorera les performances de votre chaudière. Aussi, si vous entretenez votre chaudière régulièrement, vous augmenterez sa durée de vie. En effet, une chaudière négligée présente des risques importants pour votre santé, en absence d’entretien, elle émet du monoxyde carbone, gaz toxique et très dangereux s’il est inhalé. Pour les chaudières avec un fonctionnement gaz ou fioul, il y a un risque d’inflammabilité en cas de fuite ou d’anomalie de dysfonctionnement. Afin de satisfaire à cette obligation, il est possible de souscrire à un contrat d’entretien avec un plombier chauffagiste à Paris.

 

Comment se déroule la visite annuelle ?

Lors de son passage, le technicien chauffagiste mandaté pour cette tâche commence par vérifier l’état général de la chaudière. Puis, il procéder à son nettoyage et à son réglage. Il évalue les performances énergétiques et les émissions de polluants atmosphériques. Enfin, si votre chaudière n’est pas étanche, il mesure le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant pour être sûr qu’il n’y a aucun risque. En plus de l’entretien technique de la chaudière, le professionnel conseille également sur le bon usage de son équipement, les améliorations possibles, voire sur l’intérêt éventuel du remplacement de la chaudière. À l’issue de ces étapes (ou maximum dans les 15 jours qui la suivent), il remet un certificat d’entretien laquelle doit être conservée pendant au moins deux ans afin de pouvoir la présenter en cas de contrôle.

 

Quelles sont les sanctions en cas de manquement aux obligations d’entretien de la chaudière ?

La réglementation sur l’entretien des chaudières ne présente aucune sanction en cas de défaut d’entretien annuel. Aucune amende n’est donc applicable. Toutefois, si vous êtes locataire et que vous n’avez pas entretenu la chaudière, le bailleur pourra retenir sur le dépôt de garantie du montant de l’entretien pourra être faite par le propriétaire si le locataire quitte le logement. Enfin, en cas d’accident avec une chaudière mal entretenue, l’assurance habitation peut également refuser d’indemniser la personne concernée.