La première maison labellisée Passivhaus de Languedoc-Roussillon

À l’heure où l’économie de l’énergie est cruciale, des techniques innovantes font leur apparition dans le domaine de la construction.

La première maison labellisée Passivhaus de Languedoc-Roussillon

Les habitations passives commencent à se répandre en France et en 2014, la région du Languedoc-Roussillon voit naître sa première maison passive. Labellisée Passivhaus en mars de cette année, la villa de 250 m² conçue par l’architecte Catherine Perrin-Labeur répond aux normes exigées par le label Passivhaus de par sa faible consommation d’énergie et les techniques innovantes et économiques utilisées pour sa conception.

Qu’est-ce que le label Passivhaus?

Le label Passivhaus est un label allemand certifiant la passivité d’un bâtiment. En d’autres termes, le label s’assure que l’habitation est réellement économe en énergie. L’obtention du label repose sur des critères bien précis et très stricts en passant par la validation de la conception, le calcul de la consommation d’énergie et le test d’étanchéité à l’air.

Une villa complètement étanche

Une membrane d’étanchéité a été mécaniquement projetée par pulvérisation sur les murs périphériques intérieurs pour assurer leur étanchéité à l’air sur une surface totale de 300 m². Afin de pouvoir intégrer les installations électriques tout en évitant de perforer la membrane, un doublage isolant recouvre cette dernière. 150m² de plaques de plâtre ont été nécessaires pour la conception du plafond afin de renforcer l’étanchéité. Ces deux techniques ont permis d’obtenir une étanchéité de moins de 0,15m3/h/m² sous 4 Pa de dépression. Cette étanchéité est 4 fois plus élevée que celle requise pour la réglementation thermique 2012 (RT2012) et les normes bâtiment basse consommation (BBC). Des isolants en polystyrène expansé PSE épais de 240 mm ont été fixés sur le vide sanitaire et sur la partie extérieure pour éliminer les ponts thermiques et restreindre les fuites et les passages d’air. Appariée à un puits canadien et à un système de ventilation à double flux, cette méthode d’isolation thermique permet d’atteindre l’objectif requis par le label en besoin de chauffage qui est de 15 kWh/m²/an.

Des produits d’étanchéité à l’air sont disponibles en cliquant ici

Une climatisation naturelle pour une habitation moderne

La villa a été conçue de façon à accueillir efficacement la lumière naturelle. Ses larges ouvertures permettent d’emmagasiner la chaleur fournie par le soleil sans pour autant devenir un four pendant l’été grâce à ses menuiseries équipées d’occultations destinées à la protéger des rayons du soleil. En hiver, la consommation en énergie primaire est largement au dessous de 120 kWh/m²/an pour le chauffage.