La construction bois en Belgique

La filière de la construction bois est en constante évolution en Belgique. Elle y représente environ 8 % de parts  de marché, ce qui est énorme vu qu’elle n’a été introduite au pays que depuis seulement quelques années. La raison est simple, les techniques utilisées sont très évoluées, à tel point qu’elles n’ont rien à envier aux pays étrangers comme ceux d’Amérique du Nord chez qui le marché du bois peut atteindre les 95%.

Le bois est bel et bien un matériau d’avenir en termes de construction même s’il faut encore du temps avant qu’il ne devienne un standard approuvé par tout le monde. Pour l’heure, voici un petit aperçu des systèmes constructifs en bois les plus utilisés en Belgique :

L’ossature bois

En Belgique, il s’agit du système de construction en bois le plus prisé. Il consiste à utiliser le bois comme squelette de la construction. Les espaces libres qui se trouvent entre les montants vont alors servir à placer un isolant. Cette méthode permet plusieurs finitions au choix, une énorme économie en bois, une construction sèche, mais surtout une bonne isolation sans pont thermique. On distingue par ailleurs le poteau-poutre qui est une variante de l’ossature bois à la différence que ses sections de bois sont plus importantes et plus espacées ; le procédé d’assemblage est également différent.

La construction en bois massif

La construction en bois massif est le système utilisé sur les chalets. Cependant, elle s’applique également à d’autres types de bâtiment d’autant plus que ses techniques peuvent être très variées. Elle confère des avantages indéniables comme une rapidité de construction, une construction sèche, mais aussi la possibilité d’auto-construction. Par ailleurs, le bois massif permet une bonne isolation et performance thermique, acoustique et statique. D’un point de vue esthétique, ce type de construction confère un excellent rendu si bien que le recouvrement intérieur est même perçu comme étant superflu. Malheureusement, il est difficile de modifier quoi que ce soit une fois l’œuvre achevée.

Les parpaings en bois massif

Il s’agit d’une variante de la construction en bois massif en plus simple et plus rapide à réaliser. Cette technique de construction en bois utilisé en Belgique est recyclable et permet une construction sèche. Les parois sont chaudes, il n’y a pas de ponts thermiques et le bois est confortable. La seule difficulté réside au niveau de la gestion de l’étanchéité à l’air.