Comment gérer efficacement les déchets de chantier ?

Selon la loi, tous ceux qui produisent des déchets doivent assurer leur gestion jusqu’à leur valorisation. Les professionnels du bâtiment ne dérogent pas à cette règle. Ils peuvent procéder eux-mêmes ou confier la réalisation des tâches à un spécialiste du secteur. Quoi qu’il en soit, voici quelques conseils pour réussir une telle opération.

Les bonnes pratiques à adopter sur le chantier

En France, nombreux sont les particuliers ou les entreprises peu scrupuleux qui jettent leurs ordures dans les décharges sauvages, malgré la réglementation mise en place. Pour remédier à un tel problème, l’État prévoit des amendes allant de 1500 à 75000 euros. Les activités du BTP étant un secteur parmi les plus producteurs de déchets, les professionnels œuvrant dans ce domaine se doivent de les éliminer efficacement afin d’éviter cette sanction. Pour ce faire, il est primordial de procéder au tri des déchets chantier. Ces derniers doivent ainsi être classés selon leur dangerosité (sur la santé et l’environnement) et leur nature.

Les déchets de chantier peuvent, en effet, être catégorisés en trois types, dont ceux inertes, ceux non dangereux non inertes et ceux dangereux. Les premiers produits désignent ceux qui conservent leurs caractéristiques physico-chimiques après stockage. Ils ne se décomposent pas et sont donc non biodégradables. Ce sont, entre autres, les tuiles, les pierres naturelles, le parpaing, le béton ou encore la brique. Les déchets non dangereux non inertes regroupent ceux qui ne présentent pas des risques en termes d’explosion, de toxicité et de corrosion. On peut citer, par exemple, les métaux, le plâtre, les emballages, le plastique, la serrurerie et le bois. Pour leur part, les ordures dangereuses renferment, comme l’indique leur nom, des substances toxiques pour l’environnement ou pour la santé des êtres vivants. C’est le cas de l’amiante, des peintures, du goudron, des hydrocarbures, du plomb, des piles ou encore des bouteilles de gaz.

Procédure d’élimination des déchets

Trier les ordures n’est pas obligatoire dans le cadre de la gestion des déchets de chantier. Néanmoins, cette pratique permet de faciliter la valorisation énergétique. Elle est d’ailleurs fortement recommandée pour optimiser le coût d’élimination. De plus, ceux qui choisissent de faire appel à un prestataire privé doivent savoir que celui-ci pourrait refuser de prendre en charge les ordures mélangées. Mais certaines sociétés peuvent tout de même accepter en appliquant un tarif équivalent à celui du matériau le plus cher. Il est donc nécessaire d’installer différentes bennes et de bien former le personnel. Pour cela, la Solution Recyclage Bâtiment est une alliée incontournable.

Concernant la collecte, deux solutions sont envisageables. Il est avant tout possible de stocker ses déchets en faible quantité dans les déchetteries publiques, en contrepartie d’une redevance. Les professionnels du BTP pourront aussi opter pour les déchetteries privées. Certaines ordures spécifiques, comme les composants des appareils électroniques, sont traitées par des agences spécialisées. Il faut également savoir que certains distributeurs proposent un service de reprise des déchets en cas d’acquisition de matériels neufs. Pour l’élimination, il est nécessaire de se renseigner sur la réglementation en vigueur dont notamment la déclaration en préfecture selon la quantité et la nature des déchets à transporter.