Les critères pour devenir carreleur

Les métiers du bâtiment et travaux publics sont des métiers passionnants et qui nécessitent des qualités sur bien des aspects. Non seulement, la créativité est de mise, mais il faut aussi avoir cette dextérité des mains et ce sens indispensable de la précision. Ce sont les atouts requis justement chez un carreleur.

Maîtriser les différents aspects techniques

Les professionnels du carrelage et de la mosaïque sont qualifiés d’ouvriers spécialisés. Et pour pouvoir prétendre à cette dénomination lourde de sens, il est nécessaire de maîtriser de nombreux points techniques. En effet, ce sont eux qui doivent assurer la pose des revêtements de sol préalablement préparés à cet effet. Bien que le mot « carreau » est le plus utilisé et sert même de radical au nom du métier, il y a plusieurs types de revêtements à maîtriser. Il est ici question d’autres matériaux comme le marbre, l’ardoise ou encore la faïence. Chacun d’eux nécessite des techniques de manipulation différentes. De même aussi pour les surfaces et les bâtiments dans lesquels intervient le professionnel, ils peuvent être variés. Un carreleur-mosaïste professionnel doit être capable de couvrir des habitations, des bureaux, des piscines ou encore des espaces publics et bien d’autres.

Ainsi, le métier nécessite une maîtrise adéquate des pratiques techniques et des méthodes professionnelles qui s’y appliquent. Les carreleurs sont tenus de répondre aux attentes des clients, que ce soit en termes d’esthétique, mais aussi de précision de pose. Ils sont même des artistes, parfois amenés à faire des compositions hors du commun. Et comme tout métier dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, il y a des règles d’hygiène et de sécurité à respecter. Sinon, des qualités comme le sens de l’écoute et du contact sont aussi nécessaires pour pouvoir bien capter les besoins de ses clients et les satisfaire au maximum.

S’équiper correctement pour assurer les travaux

Afin de pouvoir réaliser une pose de carrelage dans les normes, il faut bien sûr avoir la panoplie complète du carreleur. Elle doit se composer d’outils fiables et surtout suffisants pour réaliser toutes les tâches nécessaires. Et il faut dire que le carreleur doit quand même investir assez conséquemment pour tout avoir. C’est toute la précision du travail qui en dépend grandement. Un artisan bien équipé, c’est aussi un artisan crédible aux yeux de ses clients. De plus, les outils du carreleur sont un argument de plus à donner pour justifier le prix de ses prestations.

L’une des choses que les carreleurs seront le plus amené à faire, c’est la découpe par exemple. Et vu la sensibilité des matériaux utilisés, il est nécessaire d’avoir un coupe-carreaux manuel. Sinon, pour pouvoir réaliser des découpes plus complexes, la scie à carreaux électrique est tout aussi indispensable. Quant aux outils qui permettent d’aligner les carreaux correctement, il y a les croisillons et les systèmes de nivellement. Parmi les outils obligatoires aussi chez les carreleurs, il y a la spatule crantée. Ce type d’outil permet de mettre le ciment ou autre colle en bonne condition pour accueillir le revêtement.